FINISSAGE – CE QUI NOUS TIENT, CE A QUOI NOUS TENONS

FINISSAGE

Samedi 23 juin 2018 à l’occasion du finissage de la dernière exposition de la saison du Granit, scène nationale « Et, toujours ils tiennent le monde », une journée de propositions artistiques et de tribune libre sur des expériences et des pratiques collectives.

Au programme :

5h en lisière de Belfort,
« vers un espace-temps plein de nuances », performance de Quentin Lacroix.
Instruction: quitter le boulevard Anatole France pour la rue de la Fraternité, la suivre jusqu’au parking du terrain de sport, ne pas continuer sur la rue de la Fraternité, mais prendre la route légèrement à sa droite qui se prolonge en chemin dans le champ, traverser une première rangée d’arbres (ça monte), lorsque le chemin disparaît continuer tout droit dans le champ, puis traverser la « porte » dans la haie droit devant vous. Nous vous attendons à quelques dizaines de mètre. La nuit noire s’estompe, il est 5 heures du matin, nous sommes le samedi 23 juin.

LacroixQ-VersUnEspace-tempsPleinDeNucancesLow

10h galerie du Granit,
accueil, café et visite de l’exposition

10h30 – 12h30, galerie du Granit,
« Art en société, formes des communs, territoires et citoyenneté » : atelier / table-ronde autour de pratiques et d’expériences collectives et de participation. Pour conclure la saison 2017-2018 de la galerie du Granit à Belfort, et pour ouvrir à la fois sur des problématiques d’actualité et d’avenir, il s’agit de s’intéresser à des pratiques, artistiques et citoyennes qui interagissent avec la société.

12h30 – 13h30 galerie du Granit,
déjeuner (sur réservation)

Activation de l’œuvre de Sébastien Rémy, « Tant que je vous parle ce n’est pas une frontière »

CeQuiVueRemySebastien_IGP7572Low
Sébastien Reémy, « Tant que je vous parle ce n’est pas une frontière », depuis 2017, structure en bois, impression sur plexiglas, assises, carnets, conversations à durées variables, co-production : CAC Brétigny et La Galerie, centre d’art contemporain, soutien de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques, courtesy de l’artiste


14h30 – 16h au départ du Granit,
visite urbaine « Transformations silencieuses » par Mathieu Tremblin

Activation des « Mots doux » de Camille Bondon et de « But… The Clouds » d’Anne Immelé

ImmeleA-but-the-clouds-Low
© Anne Immelé, « But… The Clouds, 2016, drapeau

16h30 – 18h30, Pochon Magique (18 Rue de Brasse, Belfort),
« Musée des anonymes », Fabien Steichen: « Parler de soi, à travers un document, à un groupe de personnes, c’est une chose complètement habituelle, ordinaire. Mais à l’inverse, parler d’un groupe de personnes à une personne inconnue, sans que ce soit enregistré, c’est une œuvre ». Le musée des anonymes propose de faire un pas de côté sur la façon dont nous nous mettons en scène tous les jours pour dire ce qui reste souvent sous silence. De cette façon, nous pourrons tester d’autres façons de nous représenter, plus fines, loin des caricatures.

Atelier ouvert à 15 participants maximum, inscription conseillée : psoignon@legranit.org

SteichenMuséeAnonymes

18h30, Pochon Magique
finissage de l’exposition de Florent Wong / Festival Libres regards et apéro-dînatoire (sur réservation)

Activation de l’œuvre « Bon matin » de Marianne Villière

22h – 0h galerie du Granit,
projection de vidéos, Alain Bernardini, « Nous sommes là : Les Enlèvements », Lola Gonzalez, « Summer camp », Violaine Lochu, « We can be Heroes just for one day », Jérémy Laffon, « Woodfoot ».

JeremyLaffonWoddfootLow
© Jérémy Laffon, « Woodfoot », 2016, vidéo dans le cadre de la 26eme résidence des ateliers des Arques, courtesy de l’artiste

Avec :
Céline Ahond, Alain Bernardini, Camille Bondon, Jean-Baptiste Farkas, Lola Gonzalez, Julie Gouju & Adaline Anobile, Anne Immelé, Joséphine Kaeppelin, Quentin Lacroix Jérémy Laffon, Camille Llobet, Violaine Lochu, Aline Morvan, porte renaud, Marie Preston, Sébastien Rémy & Cyril Verde, Matthieu Saladin, Fabien Steichen, Mathieu Tremblin, Annie Vigier & Franck Apertet (les gens d’Uterpan), Marianne Villière

Une proposition de Mickaël Roy

Parce qu’aucun homme n’est une île, le monde se pratique en des attentions et des présences mutuelles et réciproques de rencontres, d’échanges, de partages, de jeux, d’amitiés, et de coopérations, en somme en des situations sensibles, qui apparaissent et s’éprouvent comme des « formes du commun ».

Exposition dans le cadre de la saison ET, TOUJOURS, ILS TIENNENT LE MONDE, visible jusqu’au 26 juin 2018, GALERIE DU GRANIT, Scène nationale, Belfort

Informations et réservations: psoignon@legranit.org / +33 3 84 58 67 55

Entrée Libre

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s