BRAGUINO – Clément Cogitore

Et, toujours, ils tiennent le monderendez-vous projection
BRAGUINO
un film de Clément Cogitore
Lundi 6 novembre 2017 à 20h15, cinéma Pathé, Belfort

Dans le cadre des rendez-vous d’Entrevues, festival de cinéma de Belfort.

Nous sommes ravis d’accueillir Clément Cogitore à Belfort pour la projection de son documentaire Braguino, proposé en écho à sa participation à Brouhaha, première exposition de la saison Et, toujours, ils tiennent le monde, au sein de la galerie du Granit, scène nationale, Belfort, présentée jusqu’au 19 décembre 2017 (commissariat, Mickaël Roy).

Ce film sera précédé par la projection de son dernier court-métrage Les Indes Galantes, produit dans le cadre de 3e Scène, la plateforme numérique de l’Opéra de Paris. Croisement disruptif entre des images de danseurs de krump (la danse des ghettos de Los Angeles) et les harmonies XVIIIe des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau : un oxymore visuel et sonore.

Habitué du festival Entrevues, Clément Cogitore a présenté ses courts-métrages, participé au cadavre exquis mis en place pour les 30 ans du festival et même… réalisé une bande-annonce pour le festival !

BRAGUINO – SYNOPSIS
Les familles Braguine et Kiline vivent au milieu de la taïga sibérienne à 500 km du moindre village. Issues de la communauté des « Vieux croyants », confession orthodoxe remontant au temps des tsars refusant l’autorité de l’état, les deux familles se sont enfoncées dans la forêt pour vivre selon leurs règles et principes. Aucune route ne mène chez eux, seul un long voyage en bateau sur le fleuve Lenissei puis en hélicoptère permet de les rejoindre.
Braguino est un petit village de maisons de bois entouré par la taïga à perte de vue, chaque année plus menacé par les incendies, qui s’intensifient avec le changement climatique.
Au milieu du village : une barrière sépare les Braguine et les Kiline. Vivant recluses en autarcie au bout du monde, les deux familles se sont brouillées et refusent de se parler.
Échappant aux conflits de leurs parents, une dizaine d’enfants grandit en bande. C’est une autre communauté qui se construit : celle de l’enfance. Libre, imprévisible et parfois violente elle aussi. Entre la peur des bêtes sauvages, du feu qui détruit tout, et la joie offerte par l’immensité de la forêt et de ses ressources, enfants et adultes tentent tant bien que mal de vivre ensemble.

Le travail de Clément Cogitore est actuellement présenté au BAL à Paris suite à la réception du prix Le BAL de la jeune création avec l’ADAGP. L’exposition Braguino ou la communauté impossible, visible jusqu’au 23 décembre 2017, immerge le visiteur au cœur d’un récit en actes, où chaque fragment filmique se révèle une pièce de l’intrigue, avec unité de temps, de lieu et d’action.

Exposition BROUHAHA
Visite commentée de l’exposition BROUHAHA lundi 6 novembre 2017, 18h30 dans la galerie du Granit, en compagnie de son commissaire, Mickaël Roy (entrée libre).
Une sélection de trois vidéos y est présentée, Elégies (2014), Tahrir (2012), Burning Cities (2009) du 1er novembre au 19 décembre 2017, ainsi que la projection en petite salle du film Sans-titre (2014), du 6 au 27 novembre 2017. Sera également réactivée la performance Le Chevalier Noir (2012-2017) dans le cadre du volet « L’extension du plancher est une lutte (la rumeur) ».

Clément Cogitore

Après des études à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, et au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Clément Cogitore développe une pratique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain. Mêlant films, vidéos, installations et photographies, son travail met en scène le rapport que nous pouvons entretenir au sacré, à sa dimension ritualisée, dans et par un regard porté sur le monde et son énigme : la nuit originelle du cinéma rejoint la nuit secrète de nos faits et gestes. Son oeuvre est donc à la fois porteuse d’une réflexion sur la visibilité, la place de l’homme dans le monde qu’il façonne, et son ancrage politique dans les espaces qui le conditionnent. Ainsi, en 2015, son premier long métrage Ni le ciel Ni la terre mettait en scène, par la fiction, une quête métaphysique de sens dans un monde en guerre. C’est dans cette perspective qu’il faut aussi découvrir Braguino ou la communauté impossible : Cogitore décrit des points de bascule entre des seuils de civilisation et de croyance.
Ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome-Villa Médicis, ses films ont été sélectionnés dans des festivals internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal…) et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été exposé au Palais de Tokyo, au Centre Georges Pompidou, à la Haus der Kulturen der Welt de Berlin, ou encore au Museum of fine arts de Boston et au MoMA de New-York. En 2015 son premier long-métrage
Ni le ciel Ni la terre a été récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes – Semaine de la critique et nommé pour le César du meilleur premier film. La même année, il reçoit le Prix LE BAL de la Jeune Création avec l’ADAGP. En 2016, il est également lauréat du Prix Science Po pour l’art contemporain et du 18e Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard pour l’art contemporain. En juillet 2017, son film Braguino a reçu la mention spéciale du Grand Prix de la compétition internationale du FIDMarseille.
Clément Cogitore est né à Colmar en 1983, il vit et travaille à Paris. Il est représenté par la galerie Eva Hober (Paris) depuis 2016, et par la galerie Reinhard Hauff (Stuttgart) depuis 2015.

Revue de presse:

Clément Cogitore: « j’essaye de raconter les terreurs profondes de l’être humain »
Libération 29 septembre 2017 par Clément Mercier

Clément Cogitore: voyage au bout de la taïga
Les Inrockuptibles 2 octobre 2017 par Jean-Marie Durand

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s